Vivre avec l’infertilité

yoga fertilité

Vivre le bonheur et la légèreté malgré l’infertilité

Est-ce que cette photo te fait sourire belle Fleur? Ou même rire?

Yé, c’était mon but! 😁

Le sourire, rire, avoir du fun… c’est tellement la base de la vie, non?

Mais quand la tristesse, le désespoir et la honte deviennent trop importants, les sourires et les rires se font rares. On oublie d’avoir du fun.

J’ai perdu le sourire et j’ai oublié d’avoir du fun. Mon projet bébé m’a amené dans un côté sombre de moi qui m’a déconnecté de mon corps.

Mais j’ai réussi à retrouver mon sourire, le bonheur et la légèreté de vivre grâce au yoga de la fertilité. C’est un outil incroyable qui m’a remis dans mon corps et mon cœur 💗.

L'infertilité nous amène à la rencontre de notre dark side

J’aime rire, ça fait partie de moi. Je ris pour un rien, je ris des blagues « plates » de mon chum et je suis un excellent public 👏!
 

Mais il y a eu des moments où mon rire est venu moins facilement, je crois comme beaucoup d’entre nous. Nous avons toutes des périodes plus sombres, c’est normal.

Pour ma part, c’était durant les 3 premières années de mon projet bébé que j’ai vécu ce moment creux et sombre. Mon infertilité m’a amené dans un tourbillon de stress, d’injustice, de peurs, de colère, de tristesse et de pensées obsessionnelles. J’ai oublié la personne que j’étais, ce qui me faisait plaisir, j’ai oublié de prendre soin de ma joie de vivre. Tout tournait autour de mon projet bébé

Et j’en ai eu marre d’être triste, de ne plus rire, d’être sans estime de moi, de me dire que je ne suis pas capable, d’être jalouse de toutes ces belles et jeunes mamans, de vivre ces montagnes russes émotionnelles cycliques et ces pénibles 2 semaines d’attente.

le yoga de la fertilité pour retrouver le bonheur, l'amour de soi et la légèreté

🧘🏼‍♀️ C’est en pratiquant le yoga de la fertilité que j’ai remis du soleil dans mon cœur ☀️💛. Ce yoga était bien sûr pour moi une façon de travailler à bâtir une meilleure relation avec mon corps, mais c’était aussi et surtout un moyen pour retrouver de l’estime personnelle à grande dose, de la joie à profusion et de la légèreté dans mon quotidien. Et je peux vous dire que ça a marché!

La pratique régulière du yoga de la fertilité m’a fait prendre conscience que:

💗 s’aimer inconditionnellement, c’est se mettre dans les meilleures conditions pour accueillir un enfant dans sa vie en acceptant son parcours et les limites de son corps.

💗 l’amour de soi est la base de l’estime de soi, qui soutient la confiance, l’écoute et l’acceptation de soi.

💗 l’amour de soi signifie de prendre le temps de s’écouter pour se connecter à ses valeurs, ses désirs, ses propres croyances, tout en ayant la capacité de s’affirmer.

💗 l’amour de soi c’est d’apprendre à se connaître pleinement, de se respecter dans ses actions et de s’accepter exactement telles que nous sommes, avec nos forces, nos difficultés, nos différences, notre unicité.

💗 s’aimer avant tout, c’est ensuite pouvoir partager son amour avec son futur bébé.

Ressentir le bonheur malgré l'infertilité

Depuis plus d’un an, je travaille à cultiver à nouveau mon bonheur et à le faire ma priorité. Mon projet bébé est bien sûr toujours très présent dans ma vie, mais il ne m’obsède plus et je n’accepte plus qu’il gouverne toutes mes actions.

La vie est tellement plus belle et légère depuis que je peux à nouveau rire des blagues plates de mon chum 😋 et m’amuser dans mon quotidien.

Mon cœur brille et je suis heureuse malgré mon infertilité 💖.

🌺 Je te dis donc, Belle Fleur, que je sais que ce n’est pas facile de cultiver son bonheur dans un parcours de conception périlleux. Mais j’aimerais tout de même t’inviter à réfléchir à ta joie de vivre, à la cultiver à nouveau pour que tu puisses à ton tour te sentir libre, heureuse et légère dans l’environnement qui te fait sourire et rire.

Le yoga de la fertilité peut t’aider à remettre un radieux sourire sur ton ravissant visage! Je peux t’accompagner sur ce chemin à remettre de la légèreté, de la douceur et de la joie dans ton joli cœur 💜

Pour plus d’infos sur mon accompagnement avec le yoga de la fertilité, jette un coup d’œil à mon offre ici!

Je te souhaite une radieuse journée où le rire t’illumine en grand! ✨🌟✨

Tu aimes mes articles

Abonne-toi à mon Infolettre
pour rejoindre mon univers doux et fertile!

Please wait…

Merci pour ton inscription!

PS: Si tu ne reçois pas de courriel de confirmation, regarde dans tes spams!

Vivre le bonheur et la légèreté malgré l’infertilité Lire la suite »

yoga-de-la-fertilité

L’infertilité: une épreuve pour le couple

On ne se le cachera pas, vivre des difficultés de fertilité, ça use un couple. On passe par des hauts et beaucoup de bas 😔! Le couple est challengé dans ses projets, sa communication, ses changements d’hygiène de vie, ses activités, ses finances, sa libido, son intimité… les fondements du couple sont ébranlés. Et on se souvient comment la vie à deux nous semblait autrefois si simple et agréable 💕.

De mon expérience de couple, c’est en développant une communication respectueuse et apaisée à deux qu’on a pu diminué le décalage entre nous et parler de certaines frustrations et incompréhensions qu’on vivait chacun de notre côté. On s’est enfin senti écouté et respecté dans nos partages et nos émotions vécues.

🧘🏽‍♀️ C’est grâce au yoga de la fertilité que j’ai pu commencer cette démarche de communication saine pour désamorcer les difficultés que je vivais dans mon couple. Avec le yoga de la fertilité, j’ai développé une nouvelle relation avec mon corps physique, mental et émotionnel qui m’a permis de vraiment comprendre comment je fonctionne et de pouvoir en parler à mon partenaire.

Dans cet article, je te partage mes trucs qui m’ont permis de maintenir une relation saine et équilibrée avec mon amoureux. Il y a des petites pépites dans ce texte qui pourront aussi t’aider dans ta relation de couple 😉!

Souffrir d'infertilité et Développer une relation respectueuse et harmonieuse avec son corps grâce au yoga de la fertilité

Avant de pouvoir bien communiquer et exprimer mes émotions et mes ressentis à mon conjoint, j’ai tout d’abord pris le temps de comprendre le fonctionnement de mon propre corps de femme

🧘🏼‍♀️ C’est grâce au yoga de la fertilité qu’une porte s’est ouverte sur ma féminité, mon cycle menstruel, ma relation avec mon utérus et l’accueil de mes émotions.

Le yoga de la fertilité m’a montré un chemin complètement différent du fonctionnement du corps de la femme, de sa nature cyclique et de l’importance de vivre en harmonie avec ses fluctuations hormonales.

J’ai appris que ce n’était pas normal de souffrir de douleurs menstruelles, mais que c’était normal de ne pas être toujours performante et efficace comme la société nous le demande. J’ai compris que je devais adapter ma vie à ma nature cyclique pour vivre en harmonie et dans le respect de mon corps féminin pour avoir mon bébé ✨.

Le yoga de la fertilité m’a montré l’importance de ralentir, de me détendre, de prendre le temps de vivre et d’avoir des projets épanouissants autres que celui d’attendre une grossesse. J’ai réussi à retrouver la joie, la sérénité et la confiance. J’aime maintenant mon corps et mon utérus, et je suis reconnaissante envers les éléments positifs autour de moi. J’arrive à profiter de chaque (ou presque!) jour de ma vie, avec enfant ou non.

Le yoga de la fertilité m’a amené à modifier ma pratique en étant beaucoup plus à l’écoute de mon corps pour optimiser ma fertilité.

Cette forme de yoga se pratique différemment selon les phases du cycle menstruel et en harmonie avec les fluctuations hormonales qui influent sur les niveaux d’énergie qu’on peut ressentir dans le corps.

Par exemple, durant la phase folliculaire, qui correspond à la phase préovulatoire et ovulatoire, les postures de yoga sont plus dynamiques, plus « Yang ». On pratique des torsions, des inversions et des contractions abdominales pour aider à stimuler les ovaires, booster la fertilité et favoriser l’ovulation.

Dans la phase lutéale, qui comprend la phase prémenstruelle et menstruelle, les postures de yoga sont plus douces et restauratives pour venir supporter la fécondation et la nidation.

C’est important de savoir que le yoga de la fertilité s’adapte aussi aux phases d’un protocole de PMA (Procréation Médicalement Assistée). De plus, pour une femme qui a un cycle irrégulier ou qui souffre d’aménorrhée, d’endométriose ou de SOPK, le yoga de la fertilité se pratique plutôt en fonction des niveaux d’énergie ressentis puisque les phases du cycle menstruel sont plus difficiles à observer.

Si tu veux en savoir plus sur le yoga de la fertilité et ses bienfaits, je t’invite à me suivre sur Instagram ou Facebook, visiter mon site web et rester à l’affût de mes prochains articles de blog qui traiteront plus en profondeur ce sujet.

Comment le yoga de la fertilité m’a-t-il aidé dans ma communication et mon couple?

Pour ma part, c’est en intégrant le yoga de la fertilité dans ma vie que mes douleurs menstruelles sont disparues, que mes ascenseurs émotionnels ont drastiquement diminué, que je me suis connectée aux sensations dans mon corps, que j’ai pu accueillir les émotions dans mon cœur, que j’ai pu répondre à mes besoins féminins et que je vis maintenant plus sereinement avec mon infertilité. Je suis redevenue joyeuse, calme, spontanée, légère et créative, ce qui m’a aidé à reconstruire des projets émancipant dans ma vie.

Une fois cette relation harmonieuse construite avec mon corps, mon esprit et mon âme, j’étais en meilleure position pour travailler sur ma communication avec mon partenaire afin de retrouver une douce et agréable relation de couple.

Je me sentais forte, apaisée et ouverte pour dialoguer avec lui des sujets sensibles que nous évitions tous les deux depuis un moment.

Qu’est-ce que la communication apaisée et respectueuse?

La communication apaisée et respectueuse c’est une façon de communiquer qui vise à:

  • prendre conscience du problème, des ressentis et des émotions qui sont personnellement vécus face à ce problème,
  • accueillir et accepter ses émotions,
  • parler au « je » et au « nous »,
  • éviter d’attaquer l’interlocuteur dans ses propos,
  • accepter qu’il puisse y avoir des différences de ressenties entre les deux personnes.

En tenant compte de ces points, j’ai commencé à communiquer à mon partenaire mes ressentis vécus face à nos difficultés de fertilité et notre projet bébé. Je lui ai partagé les émotions par lesquelles je traversais chaque mois, à chaque cycle menstruel, à chaque saignement, à chaque déception.

Je lui ai parlé du fonctionnement cyclique du corps de la femme et comment mon propre corps fonctionnait. Parce qu’il n’est pas dans mon corps, il n’est pas une femme, il ne vit pas cycliquement de grandes fluctuations hormonales, il n’a pas d’utérus, il n’a pas de SPM, il n’a pas de menstruation. Pour qu’il puisse m’accueillir dans mes émotions, c’était important pour moi qu’il comprenne comment je fonctionne biologiquement. Lorsqu’on compare le fonctionnement du corps d’un homme et d’une femme, les différentes sont assez grandes pour causer un énorme décalage entre les deux s’il n’y a pas d’éducation sur le sujet.

Sur le plan émotionnel, je lui ai parlé de ce que je ressentais par rapport à la pression que je me mettais de suivre minutieusement mon cycle menstruel pour connaître ma fenêtre fertile. Je lui ai aussi expliqué la souffrance et les sentiments de honte et d’échec que je vivais mensuellement à la vue de mon sang menstruel. Je l’ai informé sur la source de mes ascenseurs émotionnels pendant la phase prémenstruelle causée par l’attente interminable d’une possible grossesse et des changements hormonaux naturels. Je lui ai parlé des incompréhensions, des frustrations et des déceptions que je vivais dans ce parcours. Je lui ai partagé mon sentiment d’être en lutte contre le temps et d’avoir peur de n’être jamais mère.

Il a tout compris.

Et il a même parlé de ce qu’il vivait, lui de son côté. Il m’a exprimé ses émotions, ses attentes, ses espoirs, ses incompréhensions et ses peurs.

Depuis, nous avons brisé des blocages et ouvert notre couple à une relation beaucoup plus saine, ancrée et respectueuse qu’avant même que nous commencions notre projet bébé. En communiquant de façon consciente, apaisée et respectueuse, on peut éduquer l’autre et vivre notre parcours main dans la main. Parce qu’on veut le faire à deux ce bébé-là, non?!

Vivre à deux l’infertilité

L’infertilité a tenté de déséquilibrer l’ancrage de mon couple.

Mais l’obstacle de nos difficultés de fertilité dans notre vie nous a aussi rendus plus solides, plus enracinés, plus intimes et plus vivants. J’ai maintenant cette sensation que mon couple est indestructible parce qu’il est fondé sur l’écoute, l’honnêteté, la complicité, le respect, l’humour et l’intimité.

Je termine ce texte aujourd’hui en te rappelant de prendre soin de toi, mais aussi de ton couple d’amour. Assure-toi qu’il est ancré et complice afin de lui permettre de mieux traverser cet énorme obstacle sur votre chemin de vie. Vous en ressortirez tous les deux plus grands!

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager. Ce texte peut aider et inspirer d’autres femmes et couples vivant une situation similaire à la mienne!

Et si tu as envie de me raconter ton propre parcours de conception, tu peux me contacter en tout temps par courriel ou sur Facebook ou Instagram. Ce serait un honneur pour moi de te lire 🤗!

Kiss & Love 💗

Tu aimes mes articles

Abonne-toi à mon Infolettre
pour rejoindre mon univers doux et fertile!

Please wait…

Merci pour ton inscription!

PS: Si tu ne reçois pas de courriel de confirmation, regarde dans tes spams!

L’infertilité: une épreuve pour le couple Lire la suite »

Retour en haut